S’allier pour gagner en 2018

 

La convergence est cette idée que pour une période définie, des partis politiques aux orientations divergentes peuvent se réunir autour d’objectifs communs pour les réaliser. La convergence est monnaie courante dans la plupart des démocraties qui ont un mode de scrutin proportionnel. Au Québec, le Parti québécois (PQ), Québec solidaire (QS) et Option nationale (ON) sont les seuls partis à s’entendre autour de l’établissement d’un tel mode de scrutin, de la nécessité de faire du Québec un pays et de l’importance de mettre fin au régime libéral. À cause du mode de scrutin actuel, ces trois partis politiques se retrouvent dans l’incapacité de prendre le pouvoir, ce qui favorise la ré-élection du Parti libéral du Québec (PLQ) depuis 2003 (sauf à une occasion entre 2012 et 2014 lorsque le PQ a été élu minoritaire).

Depuis 2012 plus particulièrement, les appels de la société civile en faveur de la convergence de ces trois partis politiques se font plus pressants. Pour ces forces vives, le saccage du Québec a assez duré. Il faut que ça change et pour sortir de l’impasse, il est impératif de mettre dehors les Libéraux en 2018.

Dans ce contexte, Vers l’Alliance populaire offre l’opportunité à toutes et à tous d’appuyer cet appel à la convergence des forces progressistes et indépendantistes au Québec avec des propositions concrètes pour que le Québec change.

Une autre possibilité de changement est également envisageable. Il s’agirait de réunir temporairement les partis qui s’entendent autour d’une réforme du mode de scrutin afin d’établir un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire (voir ici l’explication de ce mode de scrutin faite par Jean-François Lessard en 2012). En 2016, les cinq principaux partis d’opposition ce sont entendus autour de ce mode de scrutin : le Parti québécois, la Coalition Avenir Québec, Québec solidaire, le Parti vert du Québec et Option nationale (voir un article sur cette entente).

Quoi qu’il ensoit, quelle qu’elle soit, la convergence doit refléter la volonté du peuple. Alors, à vous maintenant de vous exprimer !